La Ruche qui dit Oui : manger mieux, manger juste

Au détriment du goût et de la diversité, l’industrie agro-alimentaire uniformise les espèces et impose des modes de production pour répondre à des objectifs économiques. Elle standardise les aliments, leur distribution, la forme des magasins et l’expérience du consommateur. Redonner du pouvoir à nos assiettes et avoir l’ambition du « local » ? C’est la volonté de La Ruche Qui dit Oui ! 

En 5 ans, La Ruche qui dit Oui! a esquissé les contours du circuit court 2.0 : digital, local et participatif. Présentation.

CHANGER D’ÉCHELLE

C’était le 21 septembre 2011, la première Ruche qui dit Oui! ouvrait les portes de sa distribution. Au fil des mois les Ruches ont essaimé un peu partout en Europe pour atteindre un réseau de plus de 1000 Ruches dont 800 en France. La Ruche qui dit Oui! est tout d’abord un service web qui donne des ailes aux circuits courts. La plateforme de vente en ligne favorise les échanges directs entre producteurs locaux et consommateurs. Le système de La Ruche permet au plus grand nombre d’accéder à une alimentation de qualité tout en soutenant une agriculture fermière, créatrice d’emplois et de bien-être social.

©Olivier Cochard


AVEC HUMANITÉ
 

Ce qu’on aime le plus ? C’est que La Ruche qui dit Oui! ne se contente pas de remplir les cagettes, elle nourrit aussi les esprits. Plusieurs outils participatifs ont été développés pour apporter de la pédagogie dans l’assiette, faire tourner les bonnes recettes, resserrer les liens entre les producteurs et les consommateurs : Les murs des ruches, Oui! Le magazine, #Lavieenruche

Mois après mois, années après années, le réseau compte toujours plus de membres, de responsables de Ruche et de producteurs qui témoignent d’une merveilleuse volonté de changer la société.

©Olivier Cochard